YouthConnekt Africa Summit 2019: Engagements, partenariats, nouvelles adhésions

KIGALI, du 9 au 12 octobre - Le 3ème Sommet africain Youth Connekt s'est achevé vendredi 12 octobre2019 au Kigali Convention Center et rassemblé plus de 8.000 jeunes gens originaires de plus de 90 pays du monde entier. Les trois jours qu'a duré le Sommet auront été riches en activités variées. Le président Paul Kagame a officiellement ouvert le forum, annonçant que le sommet avait pour objectif de rassembler les jeunes du monde entier sans distinction de sexe, de religion ou de frontières. Il insistait par là au fait que Youth Connekt Africa signifie signifie intégration et connexion.

«Pour pouvoir interagir avec les gens du monde entier, vous devez avoir un point de départ. Le point de départ peut-être chez nous, chez nous signifie chez nous, que ce soit au Rwanda, au Mali ou au Cameroun, ou d’où vous venez tous", a dit Paul Kagame avant d'ajouter:

«Ce mot, connectez-vous, commence à la maison pour aller au-delà. Au départ, vous avez une personne que vous appelez un voisin ou un pays voisin, qui devient elle aussi une maison et un voisin se sent comme si vous lui aviez fourni une maison et c’est ainsi que les gens se connectent. "Connect" élargit la définition, agrandit la maison, la maison cesse d'être moi, le Rwanda. Elle devient l'Afrique », a-t-il dit montrant un panafricanisme agissant.

L'événement a vu de nombreuses activités telles que des tables rondes sur différentes questions, des discours de motivation de personnes influentes et des expositions.

Le point culminant de la dernière journée a été le discours de la Première Dame du Rwanda, Jeannette Kagame. Celle-ci a conseillé aux jeunes du continent africain de se forger une bonne vision de leurs sociétés respectives, de l'Afrique et de l'Univers en général pour mieux adopter des programmes rationnels de transformation de leur continent africain.

Les moments forts de ce sommet auront été une communication intitulée "Stimuler une jeune Afrique industrieuse". Des panélistes experts orateurs de divers horizons en la matière ont édifié les milliers de jeunes africains participants à la session.

Parmi eux, Didier Drogba, ancien footballeur vétéran ivoirien, dans son intervention, a inspiré les jeunes gens qui l'écoutaient. Pour lui, les jeunes africains doivent saisir toute opportunité leur offerte pour s'épanouir et exprimer leurs talents. «Mon premier défi a été mon père qui n'a jamais voulu que je joue au football et à cette époque, personne ne croyait que le football pouvait être une source de vie. Une autre chose, j'étais souvent blessé au jeu quand j'étais trop jeune", a dit Drogba, l'ancien meilleur attaquant de Chelsea et actuellement ambassadeur de bonne volonté du PNUD, montrant qu'il avait très tôt un hobby pour le football pour lequel il affichait une détermination.

Aux jeunes gens, il a montré que pour s'épanouir dans son hobby, il faut braver les dangers. Des fois, ces derniers sont difficiles à surmonter surtout quand il est question de racisme à son égard.

«Mon autre grand défi était une discrimination en matière de rémunération. En Europe, nous, footballeurs africains, signions des contrats de travail injustes. Une fois j'ai demandé aux responsables de mon équipe pourquoi nous avions un régime contractuel inférieur à celui des joueurs européens, pour toute réponse ils ont dit que cétait parce que que j'étais transféré d'une équipe africaine. J’ai pris cela comme un défi et me suis engagé à prouver que l’Afrique est le bon endroit où investir", a-t-il ajouté montrant qu'il a payé un fort prix pour se confirmer dans le football occidental d'affaires.

Au cours de ces trois jours de communications et de débats de Youth Konnect Africa2019 de Kigali, il a été question de nouer des partenariats et de collaborations entre dirigeants de différentes organisations de plus de 90 pays pour relever les nombreux défis auxquels les jeunes africains sont confrontés.

Au cours d'une séance d'autocritique du comité ministériel organisateur YCA 2019 qui a eu lieu peu après la fin de l'événement et qui analysait comment celui-ci s'est déroulé, la ministre rwandaise de la Jeunesse, Rosemary Mbabazi, a souligné que les pays membres sont partis avec de fermes engagements. Ils ont reconnu YouthConnekt Africa comme une plateforme pour promouvoir le développement de la jeunesse dans leurs pays respectifs.

La Mauritanie, le plus récent membre de YouthConnect Africa, s'est engagée à lancer cette initiative dans son pays. Le représentant résident du PNUD au Rwanda, Stephen Rodriques, a déclaré que YouthConnekt était en train de devenir "plus grand".

«À l’échelle nationale rwandaise, des partenaires de grand calibre ont donné leur engagement à contribuer à l'organisation d'activités de YCA au Rwanda et dans d'autres pays d'Afrique", a souligné Stephen Rodriques citant KOICA (Agence de Coopération internationale sud coréenne), Liquid Telecom, la Fondation Imbuto, le FNUAP (Fonds des Nations Unies pour la Population et bien d'autres.

«Nous élargissons également notre programme de création d’emplois. Au cours des dernières années, le programme a généré plus de 8 300 emplois. Nous avons pour objectif d’atteindre au moins 20 000 emplois au cours des quatre prochaines années », a-t-il ajouté. Le PNUD figure parmi les principaux sponsors de ce forum annuel qu'est le YCA.

Les jeunes participants au YCA 2019 de Kigali ont eu des moments de loisirs à la hauteur de la fête africaine avec un concert de musique animé au nouveau stade omnisport Kigali Arena par le célèbre artiste nigérian Patoranking et la star rwandaise Meddy.

Des personnalités qui ont participé au YCA2019 ont apprécié le côté organisationnel de la fête. C'est le cas du ministre sierra léonais de la Jeunesse, M. Mohammed Orman Bangura. Pour lui,

«YouthConnekt Africa est plus grand que nous ne le pensons. Réunir toute l'Afrique dans un cadre!!! Comme les gens veulent connaître l’Afrique, nous nous efforçons de rassembler toute l’Afrique. Nous sommes impatients que cela se produise comme par magie".

Quatre pays - l'Ouganda, le Liberia, le Ghana et l'Ethiopie, ont proposé d'accueillir la prochaine édition du Sommet africain Youth Connekt, qui devrait avoir lieu du 9 au 12 octobre 2020.

Ahunna Eziakonwa, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Directeur du Bureau régional du PNUD pour l'Afrique, a déclaré que «L'une des choses les plus importantes que nous cherchons à faire avec Youth Connekt consiste à en faire une structure nationale dans tous les pays d'Afrique. Nous participons à Youth Connekt car l'Afrique est le continent le plus jeune du monde», a déclaré Ahunna Eziakonwa, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Directeur du Bureau régional du PNUD pour l'Afrique, invité aux travaux de ce Sommet de Kigali. Il aura participé à tous les travaux du Sommet.

Youth Connekt Africa (YCA) est apparu comme une solution à fort impact permettant aux pays africains de gérer avec esprit de suite la forte démographie jeune africaine.

Lancé au Rwanda en 2012 par HE. Paul Kagame,le Président du Rwanda, Youth Connekt a été récompensé pour ses innovantes conception et mise en œuvre, offrant aux jeunes des compétences, des réseaux et des informations nécessaires pour faire évoluer leurs initiatives et obtenir des emplois intéressants. À ce jour, 12 pays ont déjà lancé Youth Connekt Africa et de nombreux autres sont en train de mettre en œuvre ce modèle.